Ombres de mes livres

 

… où j’ai cherché à esquisser les silhouettes des
premiers possesseurs de mes livres anciens.
 
 
 
Jean-Henri Leleu, seigneur d'Aubilly 
(1733-1809)
Les livres :

12 tomes de :
La Harpe : Abrégé de l'histoire générale des voyages


à Paris, Hôtel de Thou : 1780

L'ex-libris du possesseur
gravé par Delaitre



Ecu timbré d’une couronne de comte :

« D'azur au chevron d'or accompagné de trois têtes de loup du même »


Mention : D.D. LE LEU D'AUBILLY, dicat qui gratitud. coelo Sculp. Delaître




Delaître, était un graveur qui devait beaucoup de reconnaissance à la famille d'Aubilly pour avoir favorisé ses débuts.
Jean-Henri Leleu (ou Le Leu),
seigneur d'Aubilly 
(Reims : 28 mars 1733 - 1er mars 1809)


Ecuyer

Seigneur du fief des Chevaliers à Cernay-lès-Reims

Seigneur de Saint-Étienne-à-Arnes


Receveur particulier des Finances

 
La famille Leleu d'Aubilly :

Les Leleu (ou Le Leu) d'Aubilly sont une famille rémoise habitant le château d'Aubilly, canton de Ville-en-Tardenois, près de Reims.

Elle débute au XVII° siècle avec Pierre Leleu, notaire royal, dont le fils Antoine, notaire lui aussi, meurt en 1701.

Elle rejoint la noblesse avec Nicolas (1652-1723), secrétaire du Roy en 1712 (charge anoblissante), conseiller du roi receveur des tailles en l'élection de Reims, seigneur d'Aubilly, Houges et Cernay.

Henry (1696-1785) ajoute au patrimoine familial les seigneuries de Saint-Etienne à Arne et Lochefontaine. Il épouse en 1726 Marguerite Antoinette Maugras, "la plus jolie femme de Reims" selon les poètes locaux. Ce sont les parents d'Jean Henry Leleu d'Aubilly.
Jean-Henri Leleu d'Aubilly :

Né à Reims en 1733,  Jean Henry Leleu d'Aubilly est receveur particulier des finances de Reims. Il est connu localement comme poète bien que ses oeuvres ne semblent pas avoir été publiées.

Ecuyer, il est seigneur d'Aubilly, du fief des Chevaliers à Cernay-lès-Reims, et de Saint-Étienne-à-Arnes.

Son fils ainé, Charles-Henri, reste à Reims et en devient adjoint au Maire. Le cadet, Pierre-Henri, officier de marine, émigre durant la Révolution et devient chef de la musique du roi de Suède.
Une redevance en vin de Champagne :

Jean-Henri Leleu d'Aubilly est seigneur du fief des Chevaliers à Cernay-lès-Reims (relevant du vidame de Chalons).

Il perçoit à ce titre un droit de vinage (en vin de Champagne bien sûr) qui le met en relation avec les chapelains de l'ancienne congrégation de N. D. de Reims, bénéficiaires de ce droit depuis 1216.

Pour cela des mesures appelées "pot de Cernay" sont utilisées. Ornées des armes des Leleu d'Aubilly, elles portent l'inscription suivante :

" Mesure étalonnée accordée pour septier entre les parties ci-après dénommées dont les seize septiers font le muid en laquelle les Seigneurs de la Terre des Chevaliers de Cernay les Reims sont tenus de livrer par an chacun au jour de Saint Martin d'hiver ou autre jour aux dits seigneurs chapelains de l'ancienne congrégation dudit Reims sept muids de vin. (...) 1543. "

 
L'hôtel de Reims et le château d'Aubilly :

A Reims la résidence des Leleu d‘Aubilly sur la place de l’Hôtel de Ville (ancienne place du Marché aux chevaux) est l’ancien hôtel de Joyeuse construit sous la Renaissance par un membre de la maison de Joyeuse, le comte de Grandpré. Il a été largement remanié au XIX° siècle.

L’hôtel de Joyeuse occupe alors un vaste terrain et se situe 12 place de l’Hôtel-de-Ville, 1 rue des Consuls (actuelle rue du Général Sarrail) et 4 rue Salin.


Les Leleu d'Aubilly viennent aussi sur les terres au château d'Aubilly situé au coeur de la Montagne de Reims.

Le château a été bâti sur un site ancien; à son emplacement il y avait une forteresse qui fut incendiée pendant la Guerre de cent ans.  Il est aménagé sur deux étages avec un plan en U autour d'une cour intérieure.

Il sera entièrement détruit durant la guerre 14/18.
Le fils et le petit-fils de Jean-Henri :

L'ex-libris ne mentionne pas le prénom du seigneur d'Aubilly. D'après la date c'est sans doute Jean-Henri mais ce peut être aussi :

1/ Son fils, Charles Henry (1763-1823), adjoint au Maire de Reims,

2/ Son petit-fils, Antoine Charles (1795-1859), officier des hussards et chevau-léger de la garde du Roi, lieutenant de cavalerie, maire d'Aubilly, membre du Conseil général de la Marne, devenu baron en 1818.
Sources :
 
> Sur l'ex-libris

> Généalogie Le Marois

>
Travaux de l'Académie nationale de Reims

> Gravure de Jean-Henri Leleu d'Aubilly

> Geneanet : "pierfit"

 
Les textes et documents utilisés dans cet article proviennent des sources mentionnées ci-dessus. Je me suis efforcé de n’utiliser que des éléments qui font l’objet d’une diffusion publique mais, s’il apparait à l’un des propriétaires de textes ou d’images que j’enfreigne ses droits, je le remercie de le signaler ; cela sera retiré immédiatement.



Créé avec Créer un site
Créer un site