Ombres de mes livres

 

… où j’ai cherché à esquisser les silhouettes des
premiers possesseurs de mes livres anciens.
 
 
 
Les reliures
Ce site est consacré aux biographies des possesseurs de mes livres.
Avant de les découvrir j'ai souhaité présenter quelques reliures.

 
Cliquez sur les images pour accéder aux pages correspondantes
Reliure à la plaque de Pierre-Paul Dubuisson,
l'un des plus célèbres relieurs du XVIII° siècle.

Cette reliure est répertoriée par Edouard Rahir sous le numéro 184-e
.

Une précieuse reliure attribuée à Clovis Eve
réalisée à la charnière du XVI° et XVII° siècle.

Une superbe "reliure à l'éventail" de 1650
protège une charte manuscrite de fondation.

Le pape Pie VI appréciait les belles reliures aux petits fers.
Cette reliure est d'un style très proche de la suivante.
Le même relieur ?

 

Des petits fers entourent un blason baroque
sur cette belle reliure italienne.

 

Sur une reliure en vélin de grand format (22cm X 30cm)
a été frappé un fer très ouvragé.
 
Une reliure en parchemin à grand rabat, datant de 1589.

On y voit la trace des lacets disparus.

 
Assez tardive mais tellement originale :

Une reliure aux armes du fils du vice-roi d'Egypte.
Sur un grand livre de 1587 deux fers superposés apparaissent :

Un ovale signale un fer, apposé sans doute au XVI° siècle,
sur lequel un ministre de Louis XIV a rajouté ses armes.
 
Toujours spectaculaires :

Les "Semaines Saintes" offertes par la famille royale.

Un petit livre décoré en 1620
d'un fer raffiné au nom du possesseur.

Deux fois les mêmes armes sur le fer de ce grand livre de 1721 :

La cousine a épousé le cousin !
Pas de fer armorié mais un beau veau glacé sur cette reliure choisie par Colbert pour un livre rare édité par Gryphe en 1546.


Une belle reliure de 1776 regroupe des notes
de consultations manuscrites en un épais volume.

 
                    
Le maroquin
(peau de chèvre ou de mouton tannée au sumac ou à la noix de galle)
est le plus beau des cuirs utilisés en reliure.

La couleur rouge accentue sa somptuosité.
      
Quelques reliures en veau raciné,
peau ornée de veinures rappelant en principe des racines
mais ressemblant plus souvent à des planches de bois sciées.
           

La plupart des fers présentés sur ce site sont frappés
sur des reliures en basane (peau de mouton tannée)..
          Et un fer à dorer aux armes de Turgot. 

... En attente de reliure,

une centaine de " Mercure de France ".
Livres aux armes : 

Visualisez sur une page tous les fers de reliures, ex-libris et sceaux du site.

Plus de 70 entrées avec les notices correspondantes.
Pour identifier les reliures armoriées , deux ouvrages de référence :

 
  • Le Manuel de l'amateur de reliures armoriées françaises, par Eugène Olivier, Georges Hermal et Robert de Roton (O.H.R.) a été publié en trente volumes in-quarto entre 1924 et 1938. Cette exceptionnelle documentation n'est malheureusement toujours pas en ligne mais on peut la consulter dans certaines bibliothèques.
  • Moins complet, l'Armorial du bibliophile de Joannis Guigard date de 1870. Il est consultable sur Internet.



  • Créé avec Créer un site
    Créer un site