Ombres de mes livres

 

… où j’ai cherché à esquisser les silhouettes des 
premiers possesseurs de mes livres anciens.
 
 
 
Le pape Benoît XIII (Pietro Francesco Orsini)
(1649 - 1730)
Le livre :

 






 

Nicolao Abbati : 

Synodus Dioecesana Caleni


à Rome, chez Zinghi, & Monaldi, 1726
Le fer du possesseur :


Ecu timbré d’une tiare papale
et posé sur deux clés rangées en sautoir :

 
« Parti, en 1 bandé de gueules et d'argent, au chef du second, chargé d'une rose de gueules, et soutenu d'une divise d'or, chargé d'un anguille ondoyante en fasce d'azur et en 2 d'azur à la tour d'argent maçonnée de sable sur une plaine de sinople, au chef de sable au mont d'argent, à l'ours rampant d'argent, colleté et couronné d'or brochant sur le tout accompagné en chef d'une étoile d'argent .  »
Le pape Benoît XIII
Pietro Francesco Orsini [en religion : Fra' Vicenzo Maria Orsini]
( Gravina in Puglia 2 février 1649 - Rome 21 février 1730 )

Cardinal-prêtre du titre de San Sisto

Evêque de Manfredonia puis de Cesena

Archevêque de Bénévent

245ème pape de l’Église catholique

Cardinal à 23 ans :

Pietro Francesco Orsini est le fils de Ferdinand III Orsini, duc de Gravina. Très tôt orphelin de père il hérite du duché qu’il gouverne sous la tutelle de sa mère. Il y renonce au profit de son cadet pour devenir en 1667 religieux dominicain sous le nom de Fra' Vincenzo Maria

Son parent le pape Clément X le crée cardinal à 23 ans le 22 février 1672.

Le cardinal Orsini devient préfet de la Congrégation du Conseil et membre de plusieurs congrégations. 
Il est ensuite nommé évêque de Manfredonia puis de Cesena en Romagne. Il est enfin nommé archevêque de Bénévent en 1686.
Le 245ème pape :

En 1724 le pape Innocent XIII meurt. Le conclave dure près de trois mois avant d'aboutir à l'élection, le 29 mai 1724, du cardinal Orsini.

Le pape Benoît XIII se montre inflexible sur la question des prérogatives du Saint-Siège ; il se brouille avec la cour de Vienne en élevant des prétentions sur les duchés de Plaisance et de Parme. Il combat aussi fermement le jansénisme.
Un dominicain austère :

Lors de son élection Fra' Vincenzo Maria passe déjà pour un saint. Il gardera durant tout son pontificat l'austérité du dominicain.

Vertueux, doux et humble, Benoît XIII garde au Vatican son habit d'un tissu ordinaire et y fait porter son lit de religieux ; il vit avec la frugalité d’un anachorète et donne aux pauvres tout ce qu’il retranche de ses dépenses ; il défend aux prêtres de se prosterner devant lui, etc.

Il oblige les cardinaux à la résidence et s’efforce de réfréner les mauvaises mœurs du clergé. Il réduit la cour pontificale, le nombre des chevaliers et des gardes suisses, et ses propres escortes.
Un favori encombrant :

Secrétaire de l'archevêque de Bénévent, Niccolo Coscia suit le nouveau pape au Vatican.

Le prestige personnel de Benoît XIII est gravement compromis par la confiance aveugle qu'il accorde à son favori qu'il crée cardinal.

Le cardinal Coscia,vénal, commet beaucoup d'abus financiers qui ont comme résultat la débâcle totale des finances du pape.

Accusé d'extorsion, de contrefaçon et d'abus de confiance, il est condamné, après la mort de Benoît XIII, à 10 ans de prison et interné au château Saint-Ange.
Deux tombeaux à Rome :

A sa mort en 1730 Benoît XIII est inhumé, comme la plupart des papes, dans les Grottes vaticanes sous la basilique Saint-Pierre.

Comme il avait souhaité être enterré dans l'église dominicaine Santa Maria sopra Minerva, un monument funéraire dessiné par Carlo Marchionni y est construit entre 1734 et 1739 par Pietro Bracci.

Un processus de béatification et canonisation du pape Benoît XIII est en cours. Le cardinal-vicaire de Rome a transmis le dossier en 2017 à la Congrégation pour les causes des saints. 
La famille Orsini :

La famille Orsini (en latin Ursinis et en français Ursins) est l’une des familles princières les plus importantes de l’Italie médiévale et de la Renaissance, propriétaire également de grandes possessions en Hongrie.

Les membres les plus célèbres de cette famille furent les papes Célestin III (1191-1198), Nicolas III (1277-1280) et Benoît XIII. Elle a également donné naissance à de nombreux condottières et à d’autres figures politiques ou religieuses d’importance.

La rivalité des Orsini avec les Colonna fut la principale des luttes interfamiliales de la ville éternelle. 

Préfet de Rome, Gonfalonier de l’église, prince assistant au trône pontifical, grand connétable et grand chancelier du royaume de Naples, les titres des Orsini ne manquent pas et résument bien l’influence et le pouvoir de la famille.

Pour couronner le tout, ils seront ducs d’Amalfi, de Bracciano, de Gravina et princes de nombreuses cités italiennes. 
L'autre Benoît XIII, l'antipape :

Après son élection le cardinal Orsini prend pendant quelques jours le nom de Benoît XIV avant de choisir définitivement Benoît XIII. Cette hésitation s'explique : Au XVe siècle un autre pape portait le nom de Benoît XIII.

Pedro Martínez de Luna (1329
-1423), cardinal aragonais, devient pape d'Avignon le 3 octobre 1394 et prend le nom de Benoît XIII.

Depuis 1378 le "Grand schisme d'Occident" déchire la chrétienté. Deux papes règnent, l'un à Avignon, l'autre à Rome. Dans le camp de Benoît XIII se rangent la France, la Castille, l'Aragon, le Portugal, l'Écosse, la Bretagne, la Savoie et le royaume de Chypre.

Mais, pour mettre fin au schisme, la France propose en 1395 aux deux papes de se démettre pour permettre l'élection d'un pape unique. Benoît XIII s'y refuse. On décide de l'y obliger en ayant recours à une "soustraction d'obédience". Le pontife avignonnais s'enferme alors dans son palais où il est assiégé pendant cinq ans avant de se réfugier à Châteaurenard puis à Peníscola.

Après le concile de Pise de 1409 qui ne parvient qu'à rajouter un 3° pape, Martin V est élu en 1417, réunit tous les suffrages et met fin au schisme. Benoît XIII meurt isolé. Il a été retiré de la liste officielle des papes, considéré par l'Eglise catholique comme un antipape.
Sources : 

> Page Wikipédia Benoît XIII

> Histoire des papes, depuis S. Pierre jusqu'à Benoît XIII inclus

> Article de l’ Encyclopædia Universalis

 
> Article de Compilhistoire

> Page Wikipédia famille Orsini

> Vers la béatification du pape Benoît XIII

> Page Wikipédia antipape Benoît XIII

> Livre Synodus Dioecesana Caleni 


Les textes et documents utilisés dans cet article proviennent des sources mentionnées ci-dessus. Je me suis efforcé de n’utiliser que des éléments qui font l’objet d’une diffusion publique mais, s’il apparaît à l’un des propriétaires de textes ou d’images que j’enfreigne ses droits, je le remercie de le signaler ; cela sera retiré immédiatement.



Créer un site
Créer un site