Ombres de mes livres

 

… où j’ai cherché à esquisser les silhouettes des
premiers possesseurs de mes livres anciens.
 
 
 
Mgr Dominique de Vic, archevêque d'Auch
(1588 - 1662)



Le livre :


Hérodien de Syrie  :

Histoire de l'Empire en grec et en latin

à Lyon, chez Ant. de Harsy, 1611
Le fer du possesseur :

Ecu timbré d'un chapeau d'archevêque sur une croix tréflée en pal :

" Ecartelé : En 1 et 3 : d'azur à la fasce d'or accompagnée de trois colonnes du même ; en 2 et 4 : de gueules à une foi d'argent mouvant de l'écu et surmontée d'un écusson d'azur chargé d'une fleur de lis et bordé d'or "
Mgr Dominique de Vic
(Paris 1588, Auch 21 décembre 1661)

Vicomte d'Ermenonville

Archevêque d'Auch (1625-1661)



Docteur en Sorbonne
Conseiller d'Etat
Membre du Conseil privé du roi
Abbé commendataire de l'abbaye du Bec-Hellouin
Prieur de Longpont
Archevêque in partibus de Corinthe


 
Un très jeune prélat :

Le père et l'oncle de Dominique de Vic ont eu d'importantes fonctions à la cour d'Henri IV.

Ils en ont profité pour doter richement et précocement Dominique de Vic d'importants bénéfices ecclésiastiques.
Dès l'âge de 7 ans il devient abbé commendataire de la riche abbaye du Bec-Hallouin près de Rouen.
Et, en 1599, quand il a 11 ans s'y ajoute la charge de prieur du prieuré Notre-Dame de Longpont.

Mgr de Vic devient archevêque in partibus de Corinthe et coadjuteur d'Auch en 1624.
Et, en 1629, il est sacré archevêque d'Auch, charge qu'il exercera jusqu'à sa mort à 72 ans.


Il déploiera beaucoup d'énergie à ce poste, dirigeant en particulier l'ample chantier de la cathédrale : La nef sera construite sous l'impulsion de Mgr de Vic, présent et actif sur le chantier. Il fait venir un architecte Parisien, Jean Cailhon, à partir de 1629 et lui commande un travail considérable, le triforium, les voûtes des chapelles, du déambulatoire et de la nef, les meneaux et remplissages des vitraux, le pavement tout entier, le mur de façade ouest, et la tribune d'orgue.

A noter que Dominique de Vic, en plus de ses fonctions ecclésiastiques, avait été nommé par Louis XIII en 1621 conseiller d'Etat et membre de son conseil privé.
Un grand collectionneur :

Mgr de Vic hérita de son père une belle bibliothèque qui comportait 3.000 livres provenant de Grolier, célèbre bibliophile du XVI° siècle. Il ne cessa d'agrandir cette bibliothèque qui fut vendue en 1676.

Par ailleurs il appréciait beaucoup les fleurs et possédait une collection réputée d'anémones dans son hôtel  particulier de la rue St Martin à Paris.
L'appui de sa famille :

La belle carrière de Mgr de Vic est le résultat des démarches de son père et de son oncle.

Il est le neveu d'un autre Dominique de Vic, dit le Capitaine Sarred (1551-1610), soutien d'Henri IV qui le fit vice-amiral de France, gouverneur de Calais, St Denis et Amiens, ambassadeur en Suisse.

Son père, Méry de Vic (+1622) fut intendant et ambassadeur sous Henri IV puis garde des sceaux de Louis XIII.
Un ex-libris d'Alphonse Branet :

Alphonse Branet (1870-1926) était le Secrétaire général de la Société archéologique et historique du Gers.

Il a apposé sur le livre un ex-libris de style Renaissance rédigé en gascon.



 
Sources :
 

> Eugène Olivier, Georges Hermal, Robert de Roton : Manuel de l'amateur de reliures armoriées françaises, planche  472
 
> Chronique de Dominique de Vic :
http://julienchristian.perso.sfr.fr/Chroniques/vic.htm
 
> Page Wikipédia :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_de_Vic_%281588-1661%29

> Cathédrale d'Auch :

http://monumentshistoriques.free.fr/cathedrales/auch/chronologie.html

> Portrait de Mgr de Vic :
http://art.rmngp.fr/fr/library/artworks/karl-audran_carette_dominique-de-vic-archeveque-d-auch-en-1629-1661_burin-estampe_1655
 
> Nécrologie d’Alphonse Branet :
http://www.euskomedia.org/PDFAnlt/riev/18/18177178.pdf


 Les textes et documents utilisés dans cet article proviennent des sources mentionnées ci-dessus. Je me suis efforcé de n’utiliser que des éléments qui font l’objet d’une diffusion publique mais, s’il apparait à l’un des propriétaires de textes ou d’images que j’enfreigne ses droits, je le remercie de le signaler ; cela sera retiré immédiatement.



Créé avec Créer un site
Créer un site