Ombres de mes livres

 

… où j’ai cherché à esquisser les silhouettes des 
premiers possesseurs de mes livres anciens.
 
 
 
Charles III, roi d'Espagne
(1716-1788)
Le livre :

Officium in festo Nativitatis Domini

Madrid, 1764



 

Le fer sur le livre :

Ecu timbré d'une couronne royale, 
surmontant les colliers
des ordres de la Toison d'Or et du Saint-Esprit :


« Écartelé, aux 1 et 3 de Castille, aux 2 et 4 de Léon ; 
enté en pointe de Grenade ; sur-le-tout de Bourbon-Anjou. »

Charles III
Carlos de Borbón y Farnese
( Madrid : 20 janvier 1716 - 14 décembre 1788 ) 

Duc de Parme et de Plaisance, 1731-1734 (Charles Ier)

Roi de Naples, 1734-1759 (Charles VII) 

Roi de Sicile et de Jérusalem, 1735-1759 (Charles V) 

Roi d'Espagne et des Indes
Su Católica Majestad Carlos III
de 1759 à 1788
Arrière-petit-fils de Louis XIV :

L'infant Charles est le fils de Philippe V (photo), le premier roi Bourbon d’Espagne.

Le testament de Charles II d’Espagne attribuait le trône au duc d’Anjou, petit-fils de Louis XIV.

Philippe V dut soutenir la très rude « Guerre de succession d’Espagne » en s’appuyant principalement sur la France pour se maintenir à Madrid. Ce qui ne l’empêchera pas d’entrer en guerre contre la France sous la Régence !
Fils d’Elisabeth Farnèse :

L'infant Charles est le fils d'
Elisabeth Farnèse, seconde épouse de Philippe V. La mort de ses deux demi-frères, Louis 1er et Ferdinand VI, issus du premier mariage de Philippe V, permettra à Charles d'accéder au trône d'Espagne.
Duc de Parme et de Plaisance :

Nommé duc de Parme et de Plaisance sous le nom de Charles Ier, l'infant Charles n'a que 16 ans à son arrivée en Italie en 1731. Son titre lui vient de sa mère, héritière des Farnèse.

Charles est aussi nommé par Jean-Gaston de Médicis grand-prince héritier de Toscane (il renoncera à ce titre en 1738).

Devenu majeur en 1734, Charles 1er quitte Parme pour le sud de l'Italie.
Roi de Naples et de Sicile :

Les espagnols avaient perdu le royaume de Naples lors de la guerre de succession d'Espagne. Naples, et par la suite la Sicile, étaient sous domination autrichienne.

En début de l'année 1734, Charles, nommé commandant en chef des troupes espagnoles en Italie, entreprend avec succès la conquête du royaume de Naples. Il entre à Naples le 10 mai 1734.

La conquête du nouveau roi est contestée par le Saint-Siège, suzerain du royaume. Le pape Clément XII accepte l'hommage féodal de l'empereur.

Charles se fait couronner à Palerme rex utriusque Siciliæ. Le conflit avec le Saint-Siège entraine de graves troubles à Rome. Le pape finit par reconnaitre Charles comme roi de Naples en 1738.

Le règne de Charles est apprécié par les napolitains qui voient leur souverain résider à Naples après des siècles de domination étrangère. Ses réformes administratives sont appréciées.
Construction du palais de Caserte :

Le roi Charles décide de construire à proximité de Naples la résidence royale de Caserte, sur le modèle de Versailles et du palais royal de Madrid. Il souhaite qu'elle regroupe tous les services gouvernementaux et qu'elle soit reliée à Naples par une avenue de 20 km. Ce plan ne sera jamais complètement réalisé. 

Il confie les travaux à Luigi Vanvitelli qui les débute en 1752. La construction se termine en 1774.

Le parc s'étend sur 120 hectares derrière le palais. Il est tout entier construit d'après le modèle italien, géométrique et rationnel.
Roi d’Espagne :

En 1759 la mort de son demi-frère, Ferdinand VI, le roi Charles de Naples devient roi d'Espagne sous le nom de Charles III.

Il abdique de son trône de Naples en faveur de son fils Ferdinand IV âgé de huit ans. Un conseil de régence se met en place à Naples mais Charles III se réserve les principales décisions.

Dès son accession au trône d'Espagne Charles III doit faire face à une longue série de conflits extérieurs. Le traité de Paris, à la fin de la guerre de Sept Ans, lui fait perdre la Floride et les territoires du Golfe du Mexique. Il ne les récupérera que vingt ans plus tard.
Lutte contre les jésuites et les réformes :

Comme à Naples Charles III met en place de nombreuses réformes pour moderniser le royaume. Mais ses mesures trop rapides se heurtent en 1766 à la révolte contre son secrétaire aux finances le marquis d'Esquillache qu'il doit abandonner.

Par la Pragmatique Sanction de 1767, les jésuites, considérés comme l'un des moteurs de la révolte de 1766, sont expulsés d'Espagne et toutes leurs possessions confisquées.

Le roi réorganise alors l'enseignement dans les universités du royaume. La première université royale des Philippines et d'Asie est créée en 1785.

Charles III réorganise l'agriculture, abolit la torture, unifie les monnaies, développe des manufactures, embellit les villes, Madrid spécialement.
Au palais d’Orient :

Reconstruit par Philippe V en 1738 le palais royal de Madrid est le plus grand palais d'Europe occidentale (deux fois la taille de Versailles !).

Charles III fait réaliser de remarquables décorations murales dans le "Quartier de Charles III" du palais (cf. l'article "Las decoraciones murales en la planta principal del Palacio Real de Madrid" dans les sources en bas de page).
Bibliothèque de Charles III :

Charles III est un bibliophile averti. Il a fait venir de Naples la prestigieuse bibliothèque des Farnèse transmise par sa mère.

Dans la Bibliothèque royale du palais d'Orient un bel ensemble a été rassemblé par Charles III. Il a conçu la bibliothèque comme un instrument de représentation de son image royale.

Les livres d'importation viennent surtout de Paris. Mais l'inventaire de la bibliothèque montre que l'imprimerie des livres se développe à Madrid.

1.500 ouvrages acquis par Charles III ont été identifiés, pour la plupart écrit en espagnol alors que les livres de sa mère l'étaient surtout en français.

Les ouvrages écrits par des jésuites sont nombreux, et parmi ceux-ci il faut souligner l’abondance des manuels d’histoire de l’Espagne. Dans les  livres scientifiques il y a des absences remarquables, comme celles de Linné et de Newton.
Un ex-libris du vicomte de Poncins :

Le livre porte un ex-libris d'Edmond de Montaigne, vicomte de Poncins. 
 
Ses armoiries : " Parti :  de gueules à trois bandes dentelées d'or (Montaigne de Poncins) ; de sable au lion d'argent couronné, armé et lampassé de gueules (Biencourt). "
Edmond de Montaigne, vicomte de Poncins
(25 mars 1866 - 2 septembre 1937)

Explorateur
Amateur de chasse
Naturaliste
Bibliophile

 
L'explorateur :
 
Marié à la propriétaire du château d'Azay-Le-Rideau, Edmond de Montaigne, vicomte de Poncins,  appartient à la catégorie des aristocrates fortunés qui consacrent une partie de leur temps et de leur fortune à des voyages géographico-cynégétiques. 

Il a effectué plusieurs voyages d'exploration :
  • de 1887 à 1890 : en Algérie et Tunisie
  • en 1891 et 1892 : aux Indes anglaises, en Assam et au Cachemire
  • en 1893 et 1894 : au Turkestan russe, au Pamir, au Pays des Kondjoutes, au Cachemire et aux Indes anglaises.

  • Il a écrit  en 1897 un ouvrage sur ses explorations au Pamir qui a connu un certain succès.
    Le bibliophile :

    En 1912 Edmond de Montaigne de Poncins acquiert avec sa femme le domaine solognot de Montrevan. Ils font bâtir un château de briques rouges dans lequel le vicomte dispose d'un bureau de 100 m2.

    L'espace est donc suffisant pour installer une riche bibliothèque. Magnifiquement reliés en maroquin ou en veau ses livres concernent  la noblesse, la Révolution et les émigrés, la chasse et les voyages, et une curieuse série de plaquettes et d'ouvrages sur la Ligue.

    Il a apposé aussi son ex-libris sur une belle collection de livres anciens.
    Une marque de libraire, un ex-libris du 3ème millénaire

    Le livre comporte une marque du libraire lyonnais Louis Brun, successeur d'Auguste à la rue du Plat, et actif de 1887 à 1940.

    Il porte aussi l'ex-libris du colonel François Féménia, officier linguiste, avec la date "Tours 2003".
     
    Sources :

    > Page Wikipédia de Charles III 

    > François Rousseau. Règne de Charles III d'Espagne 

    > Page Wikipédia de Philippe V 

    > Los libros de Carlos III 

    > Page Wikipédia du Palais royal de Madrid 

    > Data BNF Charles III

    > Las decoraciones murales en la planta principal del Palacio Real de Madrid 

    > Photo Edmond de Poncins 

    > Fiche BNF Edmond de Poncins 

    > Notice Edmond de Poncins in Explorateurs en Asie centrale 

    > Montevran in Terres de Sologne 

    > Libraire Brun, Lyon


    Les textes et documents utilisés dans cet article proviennent des sources mentionnées ci-dessus. Je me suis efforcé de n’utiliser que des éléments qui font l’objet d’une diffusion publique mais, s’il apparaît à l’un des propriétaires de textes ou d’images que j’enfreigne ses droits, je le remercie de le signaler ; cela sera retiré immédiatement.



    Créer un site
    Créer un site